Ultimate Dragon Ball Z

Entrez dans la plus grande aventure existante et devenez le meilleur des guerriers !
 
AccueilRéglesFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dragon ball: L'ultime guerrier

Aller en bas 
AuteurMessage
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:16

Le début d’une nouvelle guerre


Il faisait froid et humide sur la planète Yuuma. L’obscurité de la nuit empêchait de voir quoique ce soit, enfin presque. Au milieu de toutes cette froideur et obscurité, un homme, vêtu d’une tenue de combat saiyenne, était entouré d’une dizaine de guerrier originaire de cette planète. Personne ne prononça ne serait ce qu’un seul mot. Au lieu de cela, un des guerriers fonça sur le saiyen, poing en avant. Il y eut aussitôt un grand bruit, suivit d’un nuage épais de poussière. Le coup avait du être terrible. Le guerrier était a terre, a demie mort. Quand au saiyen, il n’avait pas bougé d’un seul pouce. Les autres le regardèrent avec frayeur, n’osant plus l’approcher. La poussière enfin disparue, tous purent enfin le voir distinctement. Son armure était composée d’épaulette et de protége cuisse, de couleur verte et noir. Il portait les collants habituellement portés avec ce genre d’armure, ainsi qu’un brassard de couleur rouge au bras gauche. Malgré cette armure, on pouvait tout de même remarquer qu’il avait une carrure assez massive, et plutôt musclée. Ses cheveux étaient noir comme les plumages d’un corbeau, et retombait sur son œil droit, le masquant presque complètement. Mais pas assez pour voir qu’il était munit d’une cicatrice, rendant l’œil inutilisable.
Après quelques instants de silence, il prit enfin la parole :

« -Vous ne comprenez pas que je ne suis pas un ennemie, lança t-il sèchement. Si vous tenez à votre vie laissez moi voir votre roi. Je vous promets que rien ne lui arrivera.
-Nous savons qui tu es, répondit un des guerriers devant lui. Tu es le célèbre Bartak, le combattant d’élite qui est sous les ordres de Cranos. Pourquoi t’aurait il envoyé ici si ce n’est pour tuer notre roi ?
-Je ne viens pas sur ordre de Cranos, je suis venu de mon propre chef. Maintenant laissez moi passer, je n’hésiterais absolument pas à vous tuer.
-Tu devras nous affronter, même si nous savons que la mort nous attend au bout de ce combat. »

Sur ces mots, tout les guerriers foncèrent d’un seul bond jusqu’au saiyen. Il y eut alors un terrible flash de lumière verte, suivit d’une terrible explosion. La planète entière entendit cette explosion, et ressentit la secousse qui la suivit. Bartak se tenait désormais seul, au beau milieu d’un gigantesque cratère. Il n’y avait même plus une seule trace des guerriers qui l’avait attaqué quelques secondes auparavant. Leur corps avait été complètement désintégré.
Après une petite impulsion, Bartak s’envola, se dirigeant vers la plus grande ville de la planète, y rejoindre le roi.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

A des millions de kilomètre de Yuuma, un vaisseau volait au dessus d’un gigantesque système planétaire. A l’intérieur, un homme, de grande taille, trônait sur un vaste siège, au bout d’une vaste salle. Son visage était masqué par la noirceur de la pièce. Un homme entra alors subitement dans la salle, avança un grand pas rapide et s’arrêta juste devant le trône, se mettant a genoux. Il prit aussitôt la parole :

« -Nous avons de nouvelle information pour vous, votre altesse, dit il avec difficulté et effrayent. Comme vous le pensiez, Bartak s’est enfui sur Yuuma, comme vous l’aviez prédit.
-Très bien, répondit l’homme assis sur son trône. Il compte sûrement m’arrêter. J’ai toujours su qu’il n’aimait pas mes plans et mes intentions, mais de la a se rebeller directement contre moi, je ne l’en pensais pas capable.
-Voulez vous que nous envoyions une unité s’occuper de lui ?
-Non, j’irais moi-même sur cette planète. J’avais d’ailleurs des projets pour elle et ses habitants. »

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Bartak se trouvait maintenant dans un somptueux palais royal, accompagné d’une dizaine de garde lourdement armé. Il avait enfin put voir le roi. C’était d’ailleurs à sa rencontre qu’il allait. Ils s’arrêtèrent quelques instants après devant une grande porte épaisse, qu’un des gardes poussa. Bartak entra, suivant deux gardes postés devant lui. Le roi se trouvait au bout de la pièce. Il se leva aussitôt à la venue du jeune combattant saiyen. Il prit aussitôt la parole :

« -Ou vous croyez vous, dit il avec une forte voix. Vous osez tuer mes soldats et entrer dans mon palais sous prétexte que vous voulez me voir. Même les plus roi des plus grands système n’ont jamais osaient faire ce que vous venez de faire.
-Veuillez m’excuser pour cela votre majesté, répondit Bartak avec respect, mais si j’ai malheureusement du faire tout cela c’est pour vous voir le plus vite possible. J’ai quelque chose de la plus grande importance à vous révéler.
-Et bien soit, dite ce que vous avez à dire !
-Vous savez sûrement mieux que quiconque que votre planète renferme d’important gisement d’énergie Mioga. Cette substance a le pouvoir de soigner les blessures et coûte extrêmement cher. Votre planète est la seule ou les réserves de Mioga ne s’épuisent jamais. Votre climat permet de maintenir la production de cette ressource.
-Et alors, ou voulait vous en venir ?
-Et bien l’empereur Cranos convoite votre planète pour cette énergie. Depuis quelques années, il a multiplié les expériences en compagnie de cette ressource. Ses chercheurs ont enfin trouvé un moyen de mélanger le Mioga avec le sang. Celui qui possède de cette énergie en lui peut se régénérer a volonté. Seulement, ils ont besoin d’énormément de Mioga, et seul votre planète peut les satisfaire.
-Et qu’attendez vous ? Que voulez vous que nous fassions dans ces circonstances ?
-Vous devez vous préparer à vous battre. Vous n’imaginez même pas ce qui se passera si Cranos met la main sur votre planète. Je vous aiderai dans ce combat. Si nous nous préparons bien, nous avons une chance de les battre. »

Plusieurs jours étaient passés. Tous les soldats de la planète s’étaient regroupés à la capitale, et les habitants transportés dans des camps souterrains, en dessous de la ville. La flotte de Cranos était arrivée depuis deux jours, et leur attaque était programmée pour aujourd’hui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:16

Première bataille, première défaite.



Les guerriers de l’empire avaient enfin débarqué. Tous se trouvaient maintenant devant les portes de la ville. Après quelques longues minutes de silence, les guerriers de Cranos chargèrent l’armé adverse. Bartak ordonna, à son tour d’attaquer. Il fut le premier à entrer dans la bataille. Les deux armées s’entrechoquèrent, et une terrible secousse eut lieu. Les belle plaine de la planète s’étaient transformé en véritable champs de bataille, ne laissant place qu’a des guerriers assoiffé de sang, faisant fuser des projectiles d’énergie dans tout les sens. Bartak était un combattant remarquablement puissant. Aucun soldat ne pouvait ne serait ce que s’approcher de lui. Il les tuait par dizaine à chaque vague de ki envoyé. Il courait en direction du camp de base de ses ennemies, y affronter Cranos en personne. Mais il savait que ce ne serait bien sur pas une partie de plaisir. Son adversaire allait sûrement être accompagné de ses gardes d’élites. Bartak en avait été un auparavant, et il savait quel genre de personne accompagné Cranos, tous de puissant guerriers.
Après quelques minutes, Bartak réussit enfin à arriver jusqu'à Cranos. Celui si portait une armure de combat, de la même sorte que celle de Bartak, mais de couleur or, ainsi qu’une cape noir, dont l’intérieur était rouge. Mais un homme lui barrait la route.

« -T…Toi ? Lança Bartak un peu perturbé. Je ne pensais pas qu’il irait jusqu'à t’envoyer pour moi.
-Killkos est mon meilleur guerrier, dit enfin Cranos qui venait de sortir de sa tante. Il n’est pas comme toi, c’est une véritable machine à tuer.
-C’est ce qu’on verra. »

Bartak savait que Killkos était un véritable monstre lorsqu’il s’agissait de combattre. C’était un mutant à la peau couleur bleu turquoise. Il portait un long morceau de tissu blanc, par-dessus une armure de combat presque entièrement camouflé. Il savait qu’il ne gagnerait pas, mais les Yuumas comptaient sur lui. Il ne pouvait pas les décevoir. Il commença alors aussitôt le combat. Il libera son énergie et une énorme dose de ki s’échappa de son corps, pour former une étrange aura de couleur or. Ses cheveux s’hérissèrent et prirent un tinte eux aussi doré. Ses yeux devinrent verts. Sa force avait aussi beaucoup augmenté. Il venait de passer au stade de Super Saiyen 2.

« -Alors, lança Bartak. Que dis tu de cela ?
-Très intéressant, mais tu es encore loin du niveau de Killkos. Et il va te le prouver sur le champ. »

Bartak fonça alors sur son adversaire, lui envoyant un puissant crochet du droit, et l’enchaînant de plusieurs dizaines de coups de poings et de pieds. Il envoya ensuite Killkos s’écraser dans un rocher avec un puissant coup de pied au menton, et concentra son énergie pour lui lancer une terrible vague d’énergie, a l’aide de ses deux mains. Rien que ces quelques mouvements l’avaient fatigué. Etre en Super Saiyen 2 demandait énormément d’énergie, surtout en utilisant sa puissance maximum. Killkos, lui, se releva quelques secondes après, sans une seule égratignure. Pourtant, le saiyen avait mis beaucoup de force dans son attaque. Il fonça a toute allure sur son adversaire qui n’eut même pas le temps de le voir venir, et le frappa d’un terrible coup de genoux dans le visage. Le combattant doré tomba au sol, et avant même de se relever, prit un puissant coup de pied dans les coté, le faisant glisser sur plusieurs mètres. Il se releva rapidement, mais n’eut pas le temps d’esquiver la boule de feu envoyé par le mutant, qui explosa à son contact. Bartak commençait a sérieusement fatigué, et si le combat continuait ainsi, il allait sûrement le perdre.

« -Alors, lança le tyran galactique. Tu t’essouffles déjà ? Je t’ai surestimé quand tu étais encore dans mes rangs. Je te croyais bien plus fort que ça. »

Bartak n’avait plus qu’une seule solution. Lancer la plus puissantes des attaques qu’il pouvait faire, et éliminer Killkos et Cranos d’un seul coup. Il s’éleva alors dans les airs, concentrant toute son énergie dans ses mains.

« Voyons voir si tu peux résister a cela, cria t-il a Killkos. Ma meilleure attaque à sa puissance maximale est capable de détruire une planète. Donc inutile de l’esquiver, tu mourrais ainsi que Cranos. »

Puis accompagné d’un énorme cri, Bartak lança son attaque surpuissante sur son adversaire. Celui-ci ne bougea pas d’un pouce, et attendit que l’attaque soit à porter. Il la renvoya ensuite avec une force phénoménale d’un puissant revers de la main sur Bartak. Celui-ci, pétrifier par la force de son adversaire qui venait de renvoyer une attaque si terrible, n’eut le temps d’esquiver la vague d’énergie et se la prit de plein fouet. La vague d’énergie le conduisit jusque dans l’espace, ou une mort presque certaine l’attendait.

« -Très bien, lança enfin Cranos à son guerrier. »

Il rejoignit ensuite sa tante, attendant que la bataille se termine. Killkos lui était partit sur le champ de bataille. L’on pouvait donc être sur que la victoire serait pour les forces impériales.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Loin de là, sur une planète ou absolument personne ne se doute de ce qui se passe actuellement dans l’univers, nous retrouvons tous amis, faisant un pic nique non loin de chez Sangoku. Trunks venait de se marier avec une de ses scientifique qui connaissait leur secret a tous. Même Végéta avait accepté de venir fêter cela, après s’etre fait supplier par son rival. Tous rigolaient et s’empiffraient de nourriture, quand une explosion eut lieu à quelques kilomètres.

« -Qu’est ce que c’était ? demanda Sangohan.
-Je ne sais pas, répondit son père, mais nous n’allons pas tarder à le savoir.
-J’y vais aussi, lança Végéta. »

Et les deux saiyen s’envolèrent vers l’endroit de l’explosion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:17

De nouveaux alliés



Un énorme cratère était apparu dans le sol, et la terre a cet emplacement fumé. Au centre de ce gigantesque trou, un tas de décombre s’y trouvait, laissant s’échapper une intense lumière verte. Sangoku et Végéta s’en approchèrent.

« -Qu’est ce que ça peut bien être, demanda Sangoku ?
-On s’en fout, on fait tout péter et après une évalue la situation, répondit sèchement son compagnon.
-Je préfère aller voir avant de tout faire péter. »

Sangoku s’approcha lentement, en compagnie de Végéta, afin de voir la mystérieuse chose qui produisait cette lumière.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

La pièce était d’un blanc immaculé, et vide. Bartak se leva. L’air y était très lourd, et l’environnement lui-même était insupportable. Il n’y avait rien, absolument rien, seul un espace infini de blanc. Loin devant, un homme s’entraînait. Il portait une tenue de combat bleu foncé très moulante, ainsi que des bottes et des gants de couleur blanche. Ses cheveux étaient bruns et hérissé vers le haut. Bartak en était persuadé, c’était bel et bien un saiyen, tout comme lui. Il s’avança alors près de lui, il lui demanda :

« -Ou suis-je, dit il impoliment ?
-Dans la salle de l’esprit et du temps, répondit l’homme qui s’entraînait, sans même le regarder.
-Et qui êtes vous ?
-Végéta, prince des saiyens, et nous sommes sur la planète Terre.
-Je suis moi aussi un saiyen, comme vous avez sûrement put le remarquer a ma queue. Je m’appel Bartak et je…
-Ton nom et tes origines ne m’intéressent pas. »

Bartak, frustré par la réplique de Végéta, décida de lui montrer a qui il avait affaire en l’attaquant. Il se transforma alors aussitôt en Super Saiyen, et fonça sur son adversaire à une allure folle. Il décocha à Vegeta un puissant coup de poing. Mais celui ci ne fut même pas intéressé par cette attaque, et lui bloqua son poing sans regarder.

« -Pfff…Qu’est ce que tu croyais faire, demanda Vegeta ? Je suis le prince des saiyen, aucun avorton dans ton genre ne peut me toucher.
-Avorton, répondit Bartak une fois de plus frustré par les mots de Vegeta. Ce n’était que pour voir ta force, mais maintenant nous allons passer aux choses sérieuses. »

Il réussit à se libérer de la pression de Vegeta, recula de deux ou trois pas, et augmenta son énergie tout en se transformant en Super Saiyen 2. Sa force avait presque doublé. Il était devenu beaucoup plus fort. Il fonça a nouveau sur Vegeta, avec la même détermination que précédemment. Il ne compris pas ce qui venait de lui arriver. Vegeta s’était lui aussi transformé en Super Saiyen 2, et en un instant, avait pris son adversaire par la tête et l’avait plaqué au sol. Bartak était enfonçait dans le sol de plus de 20 centimètres. Bien que ce ne fût qu’un simple coup, il lui avait causé énormément de dégâts et il compris vite fait qu’il n’avait absolument aucune chance face au prince des saiyens. Il se sentit écrasé par une telle quantité d’énergie.

Après quelques instants, Vegeta sortit de la salle de l’esprit et du temps, en compagnie de Bartak, et alla rejoindre tout les autres, au palais. Celui-ci fit les présentations avec tout le monde, et raconta tout ce qui lui était arrivé.

« -Donc ce Cranos veut encore devenir plus fort, conclu Sangoku, grâce a cette énergie Myoga.
-C’est exact, affirma Bartak. Et je suis désolé de devoir vous le dire, mais il est possible qu’il ne tarde pas à rappliquer ici.
- Explique toi, ordonna Vegeta.
-Et bien, je faisait partit de ces soldats avant, et comme tous, j’ai reçus une micro puce, qui permet a Cranos de me retrouver, ou que j’aille. Cette puce est sensée s’arrêter a ma mort. Il s’apercevra sûrement que la puce fonctionne encore, et que je ne suis donc pas mort, et je me demande bien pourquoi d’ailleurs. L’attaque que j’ai reçut était surpuissante, j’aurais du mourir immédiatement. Et je ne comprends pas comment je me suis retrouvé sur cette planète.
-Il n’a qu’a venir ce Cranos, reprit Vegeta. Il est peut être trop fort pour toi, mais ça doit sûrement être un avorton de la même espèce.
-Nous pourrons très bien être surpris comme pour Buu, Vegeta, lança enfin Sangoku. Je vais emmener Bartak dans la salle. Cette histoire avec Cranos est son problème, c’est a lui d’essayer de le régler. »

Quelques minutes passèrent, et Bartak se retrouva a nouveau dans l’immense salle de l’esprit et du temps, en compagnie de Sangoku. Celui-ci comptait l’entraîner. Bartak n’avait bien sur pas refusé quand il apprit qu’il était encore plus fort que Vegeta.

« -Très bien, dit enfin Sangoku, quel est ton niveau de transformation maximal ?
-Super Saiyen 2, répondit Bartak, mais cela me vide de mon énergie trop rapidement.
-C’est parfait, je vais donc améliorer ta condition physique pour que tu puisse rester dans cette transformation plus longtemps. »

L’entraînement fut long, et dura plusieurs jours. De plus, il fut perturbé par Vegeta qui ne cessait de vouloir aller dans la salle de l’esprit et du temps, afin d’essayer de rattraper son rival de toujours. Malgré cela, Bartak put parfaire ses techniques et augmenter sa puissance maximale.

A l’extérieur, quelque chose venait d’atterrir sur Terre. Cranos venait d’arriver, avec plusieurs de ses guerriers et une petite partie de son armée. Vegeta avait sentit de nombreuses grandes forces, et s’était tout de suite envoler les rejoindre. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas affronté de véritables adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:17

Terrible défaite



Cranos était arrivé sur la Terre, ayant pour seul désir de retrouver Bartak et de le punir pour sa traîtrise. Mais Végéta ne comptait pas le laisser faire, il avançait a une vitesse phénoménal vers ses adversaires du jour.

« -C’est donc ici qu’il s’est caché, lança Cranos une fois sortit de son vaisseau. Très bien, l’unité 8 et 9, partez a sa recherche et tuez tout ceux qui vous en empêcheront. »

Les deux unités de combats, chacun constitué d’une dizaines d’hommes, s’envolèrent dans la même direction, sans vraiment savoir ou ils allaient. Mais quelques secondes plus tard, une explosion retentit, et tous les soldats de Cranos tombèrent au sol, mort. Végéta se posa alors juste devant le tyran, avec la ferme attention de le combattre.

« -Je parie que c’est toi Cranos, lança Végéta. Il ne nous avait pas dit que tu étais laid.
-Je vois que tu as rencontré Bartak, répondit le tyran, et vu ton arrogance, tu ne peux être qu’un saiyen. Maintenant dis moi ou il se trouve !
-Ca ne servirai a rien, puisque je vais te tuer.
-Très bien, je compte sur toi Killkos. »

Le garde personnel de Cranos sortit alors d’une masse de soldat, et s’avança pour arriver devant Végéta. A son armure différente de celle des autres, Végéta savait qu’il n’était pas un simple soldat. Aussitôt, Killkos fonça sur Végéta, qui reçut un violent coup de boule en plein visage, qui le déséquilibra. Et avant de pouvoir se remettre en position de combat, Killkos lui attrapa le bras droit, et l’envoya s’enfoncer dans un rocher non loin de là. Végéta en ressortit quelques secondes plus tard, sans aucune égratignure, juste de la poussière sur ses vêtements.

« -Tu es encore vivant, nargua Cranos, à moins que tu ne veuille abandonner ?
-La plaisanterie est terminée, répondit le saiyen, maintenant nous allons en finir ! »

Végéta poussa alors un puissant cri, suivit d’une détonation. Son énergie venait d’exploser, soulevant plusieurs rocher et débris en tout genre. Végéta venait de se transformer en Super Saiyen 2, et a son niveau maximal. Il savait qu’il aurait besoin de toute sa force pour adversaire tel que Killkos. Il fonça aussitôt sur son adversaire, lui décochant un coup de poing surpuissant. Un filet de sang sortit de la bouche du mutant, qui avait reçut un terrible coup. Mais Végéta ne s’arrêta pas la, il continua de frapper son adversaire en lui donnant une multitude de coup de poings et de pieds. Il envoya alors Killkos au sol grâce a un coup de pied sur le crâne, et concentra son énergie dans ses mains.

« -C’est vrai que tu es fort, lança t-il, mais face a moi ta force est ridicule. Voyons voir ce que tu comptes faire face à ma terrible attaque Big Bang. »

Une boule d’énergie apparut subitement dans la main de Végéta. Celui la lança quelques secondes après. Killkos, déjà affaiblit par les nombreuses attaques reçut auparavant, ne put esquiver la terrible boule d’énergie envoyait par son adversaire. Elle s’écrasa sur lui, provoquant une gigantesque explosion qui rasa de la carte toute la région. Mais le mutant n’avait absolument pas ressentit l’attaque. Un bouclier d’une substance étrange et liquide flottait autour de lui. Végéta ne comprenait pas, comment ce bouclier avait il pu résister a autant d’énergie pur.

« -Bartak a sûrement du te raconter, lança alors Cranos. Nous avons utilisé le Myoga pour le fusionner avec notre sang. Cela nous confère maintenant de nombreux pouvoir, comme celui du bouclier qui agit indépendamment de notre volonté. Et comme tu vas le remarquer dans quelques secondes, soigne les dégâts reçut. »

Végéta ne savait pas quoi dire, ces dernier gestes en Super Saiyen 2 l’avait considérablement exténué. De plus, son adversaire n’avait rien subit du Big Bang attaque, et comme annonçait précédemment par Cranos, il se soigna de toutes ses blessures. Il ne pouvait plus espérer qu’un miracle pour se sortir de cette situation vivant. Dans ses pensées, il n’eut même pas le temps de voir Killkos qui fonçait sur lui, lui envoyant un puissant revers de la main. Végéta s’écrasa au sol dans un nuage de poussière, mais se releva aussitôt, fonça a son tout sur son adversaire. Le combat faisait rage, à chaque coup donné, une puissante onde de choc s’en suivait, balayant tout ce qui se trouvait autour. Cranos et ses hommes, eux, regardaient le spectacle, sachant que Végéta n’avait absolument aucune chance de gagner. Son énergie commençait à s’en aller de secondes en secondes, alors que son adversaire lui se soignait régulièrement, retrouvant toute sa vitalité et son énergie.

« -Si je veux le battre, pensa Végéta, je dois mettre mes dernières forces dans une attaques surpuissante que même son bouclier ne pourra bloquer. »

Celui-ci attendit une bonne occasion, et réussit a envoyer Killkos quelques mètre plus loin, lui permettant de se concentrer pour son attaque. Le saiyen écarta les bras pour se retrouver en croix, et les rejoignant en face de lui. Toute son énergie passa alors dans ses mains. Le ciel se mit à gronder et la mer, non loin de leur lieu de combat, à s’agiter. Killkos fonça alors sur lui, voulant l’empêcher de lancer son attaque, mais ce fut trop tard. Végéta utilisa sa surpuissante attaque, le Final Flash. Une énorme vague d’énergie de la taille de plusieurs immeubles jaillit de ses mains, pour s’éloigner dans l’espace, emportant sur son chemin le mutant a la solde de Cranos.

« -Alors, lança enfin Végéta exténué, ce n’est pas ce que vous aviez prévu n’est ce pas ?
-En effet, répondit calmement Cranos. Mais cela ne change rien. »

Végéta ressentit alors, tout a coup, l’énergie de son adversaire revenir petit a petit. Plusieurs molécules venaient d’apparaître et étaient en train de se rejoindre, pour former quelques secondes plus tard, le garde personnel de Cranos. Végéta, terrifié, ne savait absolument pas quoi faire. La peur l’avait complètement paralysé. Il n’était d’ailleurs même plus en Super Saiyen 2, toute son énergie s’était volatilisée dans sa dernière attaque.

« -Alors, dit Cranos, on est surpris ? Et une dernière information, le Myoga augmente aussi considérablement l’énergie. Killkos se battait avec la force maximum qu’il possédait avant son injection de cette ressource. Il n’utilisait même pas la moitié de la puissance qu’il possède actuellement. »

Ce fut les derniers mots que Végéta entendit. Killkos augmenta sa puissance a son maximum, et d’un terrible coup de poing, frappa Végéta au visage, qui tomba sur le sol. Son aura commençait à disparaître petit a petit. Il était à la limite de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:18

Une terrible perte



Sangohan était resté au palais du tout puissant. Il voulait attendre que son père et Bartak quitte la salle de l’esprit et du temps. De toute façon, cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas entraîné, il n’aurait pas été d’une grande aide pour le prince des saiyens. Mais cela commençait à devenir critique, son énergie avait quasiment disparue, son adversaire devait être redoutable.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

« -Allez, approche, cria Sangoku, voyons voir ce que tu sais faire.
-Fais plutôt attention a toi, répliqua Bartak. Je ne voudrai pas t’abîmer. »

Bartak fonçait sur son adversaire, une boule d’énergie dans la main. Il la lança alors à pleine puissance sur son adversaire qui l’esquiva sans grande difficulté. Le combat faisait rage depuis plusieurs heures déjà. Il était d’une grande intensité et les combattant déployaient tout deux leur pleine puissance en Super Saiyen 2.
Sangoku utilisa alors sa technique du déplacement instantané, pour se retrouver aussitôt derrière Bartak, qui fut frappé d’un violent revers de la main droite.

« -On arrête la, dit alors Sangoku tout en redevenant normal. Tu as fait beaucoup de progrès, je pense que tu es désormais au même niveau que Végéta
-Oui, mais je suis encore assez loin de toi, tu arrive a aller jusqu’au Super Saiyen 3.
-Tu apprendras avec le temps, si à ton age j’avais la même puissance, je n’aurais jamais eut autant de mal à vaincre mes adversaires. »

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Killkos se trouvait désormais au dessus du corps de Végéta, mourant. La vie était en train de le quitter, il n’en avait plus que pour quelques instants. Cranos prit alors la parole, s’adressant à son subordonné :

« -Comme je suis quelqu’un d’un extrême bonté, dit il, je vais l’empêcher de souffrir et lui offrir une mort rapide. Compris Killkos ? Tue le !
-… »

Killkos pointa alors sa main vers le corps de Végéta, et y concentra nue grande dose d’énergie. Une boule d’énergie se forma. Il l’envoya sur son adversaire du jour, mais sans vraiment comprendre ce qui venait de se passer, se retrouva au sol quelques mètres plus loin. Il venait d’encaisser un violent coup de pied. Il se releva cependant sans aucune difficulté et regarda son agresseur, ou plutôt ses agresseurs. Devant Végéta, se tenait de garçon, âgé d’a peu près 25 ans. L’un avait les cheveux violet pale, et portait une veste de couleur grise comportant le logo de la Capsule Corp. Quand à l’autre, ses cheveux étaient noirs et il portait un kimono de couleur orange, avec une ceinture bleu, de la même couleur que le t-shirt en dessous. Ce n’était autre que Trunks et Sangoten, les fils de Végéta et de Sangoku.

« -De nouveaux gêneur, lança Cranos. Je suppose que vous êtes venu ici pour vous faire tuer ?
-Ne compte pas là dessus, répondit Trunks. Tu vas voir ce qu’il en coûte de toucher a mon père. »

Aussitôt il bondit, tout en se transformant en Super Saiyen 1. Il mis sa main en avant et lança une puissante vague d’énergie qui vint frapper le mutant. Mais cela n’eut aucun effet. Killkos ne sentit absolument rien à l’attaque envoyée par le jeune demi saiyen. Il tenta même de riposter d’un puissant coup de poing, qui aurait sérieusement touché Trunks si Sangoten n’était pas arrivé a tant. Il avait en effet bloqué l’attaque de Killkos en frappant sa main d’un violent coup de pied.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Sangoku et Bartak sortirent enfin de la salle de l’esprit et du temps. Aussitôt, sentant leur énergie, Sangohan se précipita pour aller à leur rencontre et leur expliquer la situation.

« -Comment, cria Sangoku. Végéta est dans un état critique, et Trunks et Sangoten sont en train de se battre contre son adversaire.
-Oui, répondit Sangohan. Et d’après la puissance de leur adversaire, et vu comment Végéta s’est fait éclater, si l’on ne fait rien ils ne vont pas rester vivant très longtemps.
-Très bien, emmène tous nos amis au Kaioshinkai, et explique leur la situation. Moi je vais aller avec Bartak tenter de sauver Végéta, Trunks et Sangoten. »

Sangohan partit aussitôt à la recherche de tout le monde, quand à Bartak et Sangoku, ils partirent en direction du lieu de combat. A leur arrivée, Sangoten était évanouie par terre, et Killkos tenait Trunks parla gorge, qui était lui aussi dans un état critique.

« -Encore de nouveaux arrivants, lança Cranos en ricanant. Vous aimez vous faire battre inutilement sur cette planète. Oh, Bartak, ça faisait longtemps. Je ne pensais pas que tu allais survivre après l’attaque que tu as reçut. Je vois que tu t’es un petit peu améliorer, ça va changer du vulgaire saiyen qui était sous mes rangs.
-Ne t’énerve pas, dit Sangoku à Bartak. Il n’attend que cela.
-Enfin bon, Killkos, occupe toi d’abord d’eu.
-… »

Le mutant se tourna aussitôt vers les deux saiyen et fonça à toute vitesse. Bartak et Sangoku esquivèrent les deux attaques tout en se transformant simultanément en Super Saiyen 2.

« -Sangoku cria Bartak, occupe toi de tes amis grâce au déplacement instantané. Je vais essayer de le retenir. Reviens me chercher après, je ne vais pas pouvoir esquiver ces attaques pendant longtemps.
-Ok, essaye de tenir le coup. »

Sangoku se tourna directement vers Végéta, mais il remarqua qu’il était déjà trop tard. Le prince des saiyen venait de rendre l’âme. Il alla alors en direction des deux jeunes saiyen, et se télé porta grâce a sa fameuse technique jusqu’au Kaioshinkai.

Quand à Bartak, il tentait d’esquiver autant d’attaque qu’il le pouvait. Mais le garde du corps de Cranos avait considérablement augmenté sa force depuis leur dernier affrontement. Bartak compris que si Sangoku ne revenait pas, il ne tardera pas à finir comme Végéta. Il reçut alors un terrible coup de pied dans le bras, qui se brisa sur le coup, ainsi que quelques cotes au passage. Rien qu’un seul l’avait mit dans cet état, quand Sangoku allait-il revenir le chercher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:19

Le Kaioshinkai



Sangoku venait se trouvé désormais au Kaioshinkai, il déposa au sol Trunks et Sangoten, subissant les questions de tous ses amis. Il leur expliqua en quelques secondes a peine la situation, avant de repartir vers la terre, pour rechercher Bartak en train de se battre.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Bartak se tenait le bras gauche, qui s’était fait brisé par le terrible coup de pied de son adversaire. Il ne s’était pas battu a son maximum, afin d’économiser son énergie, mais il en aurait sûrement besoin pour rester en vie un petit peu plus longtemps. Il se releva alors, leva son seul bras pouvant encore bouger, et augmenta son énergie a son maximum. Ses muscles gonflèrent légèrement, et de nombreux éclairs apparurent autour de lui, accompagnant son aura de couleur or, ne cessant de grandir de secondes en secondes.

« -Oh oh, ricana Cranos, tu n’es pas le seul a avoir fait des progrès. Mais ils sont insuffisants face à Killkos. Tu n’as toujours pas compris la leçon. Tu ne peux rien faire contre nous. »

Bartak fonça alors sur son adversaire, et réussit a lui décocher un surpuissant coup de poing qui fit valser le mutant quelques mètres plus loin. Ce coup n’avait eut aucun effet sur l’homme de main de Cranos, et Bartak le savait. Mais il devait gagner du temps. Il fonça alors à nouveau à l’assaut, mais cette fois ci, Killkos bloqua son attaque. Les deux guerriers s’envoyaient de terribles coups, chacun bloquant ou esquivant les nombreux assauts envoyait par son adversaire. Bartak réussit enfin à s’éloigner quelque peu du mutant.

« -C’est vrai Cranos, lança t-il alors, tu es très fort et je peux naturellement pas te vaincre. Mais quitte a mourir ici, je vais te prisonnier de cette planète, t’empêchant de conquérir l’univers tout entier.
-Et comment comptes tu t’y prendre pour réaliser ce si grand projet, lui répondit le tyran galactique ? »

Bartak esquissa alors d’un sourire en coin, et braqua son seul bras encore intact vers le vaisseau de ses ennemies. Il envoya alors une puissante vague d’énergie, qui fit exploser le vaisseau sur le coup. Le visage alors souriant et moqueur de Cranos passa à une toute autre expression. La surprise, puis la colère déforma son visage.

« -Tu n’as plus aucun moyen de locomotion et de communication, dit Bartak. De plus, la technologie sur cette planète ne te permet pas créer un autre vaisseau pour repartir.
-Comment a tu osé, hurla Cranos. Soit sur que ce peuple est voué à l’extermination. Il ne restera absolument aucun signe de cette civilisation. Et ce la par ta faute. »

Cranos envoya aussitôt une vague d’énergie d’une puissance phénoménale. Bartak ne pouvait l’esquiver, et s’il la recevait de plein fouet, s’en était finit de lui. Il crut vraiment que son heure était arrivée. Mais Sangoku arriva a temps grâce a déplacement instantané, et le fit aussitôt disparaître.
Bartak ouvra les yeux, surpris de n’avoir toujours pas reçut l’attaque. Il vit devant lui un espace de verdure magnifique, comportant de nombreux arbres de toutes sorte, ainsi que petite montagnes et collines. Il tourna la tête, et vit tout les amis de Sangoku réunit.

« -Ouf, tu es arrivé a temps, dit Gohan à son père. Vu dans l’état où il est, son adversaire doit être très fort.
-Et bien justement, répondit Sangoku. J’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. Vegeta vient de se faire tuer. C’est pour cela que nous nous sommes dépêché de tous vous sauver et d’aller chercher les deux petits avant qu’ils ne meurent à leur tour. Mais n’ayez aucune crainte. Il sera vite ressuscité. Nous avons pris la précaution d’amener Dendé avant notre arrivé ici, ainsi que les dragons balls.
-De toute façon, lança Bartak, même avec l’aide de Vegeta, nous n’arriverons même pas a tuer Killkos. Il est beaucoup trop fort pour nous, pour l’instant du moins. Nous devons nous entraîner, pendant plusieurs mois, même si pendant ce temps beaucoup de terriens vont mourir. Nous n’aurons cas les ressusciter avec les dragons balls. J’ai détruit leur vaisseau, Cranos est désormais bloqué sur cette planète. De plus, il ne peut plus appeler de renfort, leur seul moyen de communication se trouvait à l’intérieur du vaisseau.
-Je suis d’accord, conclu Goku. Nous n’avons, de toute façon, aucune autre solution. »

L’entraînement commença aussitôt. Trunks partit dans un coin avec Sangoten, afin de s’entraîner a deux. Gohan décida de s’entraîner avec Picollo, qui était beaucoup moins puisant, mais avaient de bonnes connaissances et une grande expérience. Quand à Sangoku et Bartak, ils partirent eux aussi s’entraîner a deux. Dendé lui était la pour soigner ceux qui se retrouvaient un peu trop affaiblit.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Vegeta venait d’arriver devant le grand roi Enma. Ce n’était pas la première fois qu’il venait ici, et a chaque fois, cela s’était conclu par un voyage en enfer.

« -Hum…ton dossier est assez intéressant, dit le grand roi du poste frontière. Bien que ton cœur soit habité par le mal, et que tu es commis de nombreux crimes, tu arrives à le contrôler et tu as sauver la Terre à de nombreuses reprises. Je décide donc de t’envoyer au paradis.
-Je ne veux pas aller au paradis, répondit Vegeta d’un ton assez désagréable. Amenez moi jusqu’au Kaioh du nord. »

Le roi Enma accepta après lui avoir expliqué a quoi il devait s’attendre, et l’emmena devant la route du serpent, ou tout au bout se trouvé la petite planète habité par le Kaioh du nord.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Plusieurs semaines avaient passé, et tous nos amis avaient fait de sérieux progrès. Mais c’était loin d’être suffisant. Bartak s’entraîné toujours avec Sangoku, et se rapproché de son niveau petit a petit. Le saiyen en armure s’approcha de son mentor, et lui décolla un surpuissant coup de poing dans le ventre. Une giclé de sang sortit de sa bouche, et il reçut aussitôt après un coup de pied en plein visage. Il réussit tout de même a se relever, augmentant un petit coup son énergie, et fonçant sur Bartak. Sangoku était toujours un petit peu plus fort que son élève, mais il commençait à avoir de plus en plus de mal lors de leurs combats. Il voyait en Bartak un puissant saiyen. Il ne savait pas pourquoi mais il était sur que Bartak possédait un potentiel énorme, encore plus que celui de Sangohan en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:20

Une nouvelle force



Cranos avançait dans un petit couloir, suivit de prêt par son acolyte, Killkos. Son regard emplit de fureur n’avait toujours pas disparu, malgré qu’il ait passé ses nerfs sur plusieurs millions de terriens. Il arriva enfin dans une salle, ressemblant a un vaste bureau, ou il s’assit à une table. Un homme arriva ensuite, calmement et sereinement. Il portait une longue et large toge noire, comportant une capuche lui cachant le visage. Aussitôt, Cranos fit signe à Killkos de sortir de la salle.

« -Vous n’avez toujours pas retrouvé Bartak je présume, dit le guerrier en armure.
-Non. Il est toujours en fuite, répondit le tyran galactique. De plus nous n’avons plus aucun moyen de locomotion. Ce maudit gorille a détruit notre vaisseau, et comme dans votre énorme bonté vous n’avez pas voulu nous en redonner un. »

L’homme s’approcha aussitôt de Cranos, lui saisissant le bras, et serrant de toute ces force. Un bruit d’os se fit immédiatement entendre, suivit d’un cri de douleur. Le poignet venait sûrement de se briser à plusieurs endroits.

« -Premièrement, reprit l’homme, je ne vous permet pas de contester ma gentillesse. De plus, n’oubliez pas que je suis moi-même un saiyen, et je n’accepte aucune insulte envers cette race.
-Très…Très bien, répondit Cranos, se tenant le bras et souffrant toujours autant.
-Maintenant je me rends sur Yuuma. Je prends votre pierre noire avec moi, vous n’en aurez pas besoin ici. »

L’homme quitta aussitôt la salle par la même porte d’où il était venu. Le bras de Cranos se soigna aussitôt, mais au lieu de le soigner complètement, il laissa un énorme hématome sur la peau.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Les semaines passèrent, et tous nos amis continuaient leurs entraînements avec encore plus d’acharnement. Sangoku avait réussit a maintenir son Super Saiyen 3 considérablement plus longtemps qu’avant. Quand à Bartak, il rivalisait désormais avec son mentor, en Super Saiyen 2, tout deux utilisant leur pleine puissance.

« -Tu fais vraiment de très grand progrès, affirma Goku. Encore une ou deux semaines et tu m’aura dépassé. J’en connais un qui ne sera pas très content de savoir cela. Hein Végéta !
-Merci, répondit le disciple, mais c’est grâce a vous.
-Voyons, depuis le temps, tu n’as plus besoin d’être aussi ponctuel. On commence à se connaître. Moi je te tutoies, pourquoi pas toi ?
-Désolé, mais depuis tout petit j’ai reçut un entraînement particulier, pour masquer mes émotions. Petit a petit, elles en sont venues à presque disparaître. Je ne suis pas non plus habituez a parler avec autant de familiarités.
-Au fait, je croyais que nous étions les derniers Saiyens existant, comment ce fait il que vous en soyez un ?
-Je viens d’une lointaine galaxie, et il est probable que notre civilisation se soit divisé au cour du temps, et qu’ils s’oublièrent a cause de la distance. En tout cas, je peux vous dire que mon peuple se meurt de plus en plus, aussi, dans ma galaxie. Certains les voient comme dangereux et tente de les tuer. Heureusement pour moi de m’être retrouvé dans les rangs de Cranos grâce a ma grande force de combat. Cependant, je ne pensais pas, au début, qu’il serait aussi maléfique.
-Bien, trêve de bavardage, reprenons l’entraînement. »

Bartak fonça aussitôt sur son adversaire, lui assenant un coup de poing dans le visage. Sangoku reçut l’attaque, mais ne fut pas déstabilisé pour autant. Il lui attrapa le bras, le projetant dans les airs. Le saiyen en armure réussit à se remettre en bonne position, mais il n’eut le temps de voir les dizaines de boule d’énergie lui foncer dessus. Elles explosèrent tous en même temps à son contact, produisant un épais nuage de fumé. Mais cette fumée fut vite dissipait par l’énergie de Bartak en pleine augmentation. Sa puissance devenait incroyable. Tous les guerriers interrompirent leur entraînement pour voir le combat, qui semblait des plus intéressant avec la gigantesque énergie de Bartak. Sangoku eut un petit sourire en coin, qui était là surtout pour masquer sa peur et en même temps son enthousiasme à affronter un guerrier aussi puissant. Même Végéta ne lui aurait pas donné autant de plaisir.

« -Alors Goku, lança enfin Bartak. Que pensez vous de ma nouvelle puissance ?
-Et bien tout ce que j’en pense, répondit Sangoku, c’est que tu vas me donner énormément de fil à retordre. »

Bartak eut un petit sourire, et sous les yeux de tout ses amis, disparu, ne laissant derrière lui que le bruit sourd du vent. Sangoku se retrouva aussitôt a terre, sans vraiment savoir ce qui c’était passé. Il se releva, évitant un autre coup de son adversaire, brisant le sol autour d’eux. Sangoku avait remarqué que même en Super Saiyen 2, Bartak aurait un sérieux avantage. Il ne lui resté plus qu’a se mettre en Super Saiyen 3. Ainsi il aurait peut être une chance de gagner. Cependant, à peine avait il commençait a augmenter son énergie que déjà Bartak repartait a l’attaque, envoyant plusieurs boules d’énergie, que Goku eut bien du mal a esquiver, gaspillant l’énergie qu’il avait commencé a emmagasiner. Il n’en revenait pas que son élève ait fait autant de progrès en quelques mois seulement. Voyant celui-ci fonçait sur lui, Sangoku utilisa la fameuse technique de la morsure du soleil, afin d’éblouir Bartak quelques instants. Il eut grâce à cela assez de temps pour concentrer son énergie, et se transformer en Super Saiyen 3.

« -Vous sortez enfin le grand jeu, lança Bartak avec un petit sourire.
-Tu ne me laisses pas vraiment le choix, répondit son mentor. »

Aussitôt Goku fonça sur son adversaire, lui infligeant un puissant coup de poing dans les reins, le faisant tomber au sol. Il tenta un coup de talons au ventre pendant qu’il était a terre, mais Bartak fut plus rapide et s’envola. Il fut vite rattrapé par son maître, et reçut une boule d’énergie en plein visage, le faisant reculer de plusieurs mètres. Soudain, ces forces commencèrent à le quitter. La transformation en Super Saiyen 2 s’en alla aussi, laissant tomber le saiyen au sol, complètement épuisé par la douleur qui parcourait son corps. Pourquoi ? Pourquoi une telle douleur venait elle maintenant. Bartak ne comprenait rien a ce qui se passait. Il n’avait absolument plus aucune force dans son corps, et aucun moyen de lutter contre la douleur. Ne pouvant supporter cela plus longtemps, il s’évanoui au sol, sous les yeux de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ito Akiro
Saiyan
Saiyan
avatar

Masculin
Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/09/2007

Stats Du Perso
Niveau:
1/100  (1/100)
Expérience:
430/500  (430/500)
Unités de Puissance: 3 495

MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   Jeu 7 Aoû - 19:20

Vengeance



Personne n’avait compris ce qui c’était réellement passé lors du combat entre Goku et Bartak. Ce dernier avait put reprendre l’entraînement car la douleur était désormais presque inexistante. Mais quand il forçait de trop, cela avait tendance à revenir. Il s’était juré de ne le dire a personne. Il ne voulait pas que les autres s’inquiète pour lui. Il était le genre de personne à souffrir seul, pour ne pas faire de mal aux autres.

Plusieurs semaines avaient passé, et Goku décida d’aller sur Terre, accompagné de Gohan et Bartak, pour voir où en était l’occupation mise en place par Cranos. Plus aucune ville ne tenait debout. La planète n’était plus qu’un champ de ruine géant, jonché de cadavre. Malgré cela, la capitale de l’ouest avait été quelque peu épargnée. Apparemment, Cranos avait pris place dans la Capsule Corporation, qui était le plus grand bâtiment.

« -Le misérable, s’emporta Gohan. Comment peut on faire un tel massacre. »

Bartak eut l’air gêner. Il était de race saiyen, comme Sangoku et Sangohan, mais leur vie sur Terre les avaient changé. Ils étaient devenus plus pacifiques. Bartak quand a lui, avait vécu la plupart de sa vie entouré de saiyen et de guerrier. Il avait le même instinct très violent et celui de tuer que tous ses congénères.

« -Alors, on fait une petite promenade ? »

Dans ses pensées, Bartak n’avait même pas sentit leurs ennemies arriver. Toute une armée se tenait devant eux, les entourant. En première ligne, on pouvait apercevoir Killkos, près à se battre. Comment avaient il put être si imprudent, il n’avaient même pas cherché a masquer leur force. Sangoku s’avança alors en avant, laissant échapper de petit nuages de poussières a chaque pas qu’il faisait. Sa colère montait en lui, faisant bouillonner son sang. Il savait que l’homme en face de lui avait tué son rival…son ami.

« -Bartak, Gohan, dit il, je m’occupe de celui-ci. Vous essayer de faire en sorte d’empêcher les autres de nous interrompre. Et restez en vie. »

Les deux guerriers acceptèrent en répondant d’un signe de la tête. Ils se transformèrent en super saiyen, et foncèrent à toute vitesse vers leurs ennemies. Ceux-ci purent voir au premier plan toute la puissance d’un super saiyen. Aucun ne pouvait résister a leurs assauts, tous aussi meurtrier les uns que les autres. Bartak n’éprouvé aucune pitié, ce qui provoquait un certain agacement dans le regard de Gohan.

Goku lui se tenait toujours face a son adversaire, ne s’intéressant même pas a ses deux compagnons en train de se battre. Il n’avait qu’une idée en tête, venger Végéta. Sa puissance augmentait au fur à mesure que sa colère grandissait. Le vent commençait à souffler légèrement autour d’eux. Goku passa alors à l’action. Il avait déjà affronté Killkos, et il savait que sans son entraînement, il n’aurait aucune chance. Il augmenta sa puissance rapidement, se transformant en super saiyen 2. Le vent ne soufflait désormais plus légèrement, c’était devenu un véritable typhon de poussière. Le sol commença s’effriter sous le choc, et des morceaux ainsi que des cailloux s’envolèrent. Certains soldats de l’armée tombèrent sous la pression de l’énergie, et d’autre s’envolèrent quelques centaines de mètres plus loin. Même Bartak et Gohan furent secouait par tout cela. L’aura de Sangoku ne cessait d’augmenter, pour atteindre des sommets. Cela se termina par un éblouissant flash de lumière, aveuglants tous les guerriers. Quand Bartak retrouva sa vue, il vit son mentor dans une transformation bien connue. Ses cheveux avaient longuement poussé, pour arriver jusqu’au bas du dos. Ses sourcils avaient disparus, et sa force était devenue gigantesque. Il était passé au stade de super saiyen 3. Killkos, ne montra, comme à son habitude aucune émotion. Il savait que Sangoku venait d’atteindre un niveau de puissance au dessus du sien, mais il avait toujours le pouvoir de régénération. Le saiyen fonça alors à toute vitesse sur son adversaire, lui enfonçant un surpuissant coup de poing dans la joue gauche. Le mutant fut projeté à toute vitesse dans un lac, traversant au passage un rocher massif. A peine était il sortit de l’eau, qu’il se prit plusieurs coups a pleine puissance dans les cotes, les rendant toutes en miettes. Ce fut la première fois que les hommes de Cranos purent entendre la voie de leur général. Il venait de pousser un horrible cri strident, et insupportable à l’oreille. Sangoku le finit ensuite d’un puissant coup de poing marteau, faisant écraser son adversaire au sol. L’impact avait creusé un large cratère, et Killkos était en son centre. Il souffrait horriblement, et son armure était brisé de par en par. Mais, quelques instants après, il se releva, sans même une seul trace du combat contre Sangoku sur le corps, hormis son armure brisé. Il avait retrouvé toute sa vitalité cependant, sa puissance avait quelque peu diminué.

« -Je croix que l’on ne va peut être pas en finir tout de suite, se dit Goku.
-… »

Le saiyen repartit à l’assaut, lançant une dizaine de boule d’énergie, que Killkos prit en plein visage. Son armure était de plus en plus abîme. Goku arriva enfin a sa portait, et le frappa d’un violent coup de genoux sur le coté du visage. Killkos tomba sur le coté, mais fut frappé d’un coup de pied dans les cotes avant de toucher le sol. Il se releva aussitôt, juste après que son corps se soit soigné. Mais il n’eut pas le temps de voir une boule d’énergie lui arriver en plein visage. Il recula de deux ou trois pas, avant de reprendre son équilibre. Jamais il n’avait affronté quelqu’un d’aussi puissant. Il n’en revenait qu’un simple saiyen puisse le battre. Mais il n’avait pas dit son dernier mot. Il fonça à son tour sur le saiyen, tentant de le frapper avec son coude. Mais Goku le bloqua avec son bras gauche, ainsi qu’un coup de pied qui venait d’être envoyé, quelques secondes après la première attaque. Bien que Killkos faisait tout ce qu’il pouvait pour frapper son adversaire, celui-ci n’avait aucune difficulté à parer ses attaques. Il ripostait même avec des coups encore plus puisant. Après de nombreux coup de pied reçut dans les cotes, qui venaient de se briser une fois de plus, avant d’être remis en état, Killkos recula de quelques mètres, et plaça des deux mains devant son torse.

« -Arrête, cria Goku. Si tu fais ça la Terre vas partir en poussière. Elle ne résistera jamais a une telle dose d’énergie pure. »

Killkos répondit juste d’un simple sourire en coin, avant de préparer une boule d’énergie de couleur bleu ciel dans ses deux mains. Sangoku devait absolument contrer cette attaque. Sinon, c’en était fini à jamais de la Terre. Il prépara alors son attaque favorite, plaçant ses mains du même cotées aux niveaux de ses hanches. Il concentra toute sa puissance dans ses mains, et une lueur bleue s’en échappa. Goku allait lancer le plus puissant des Kamehameha qu’il pouvait faire. Mais Killkos semblait concentrer toute sa puissance, lui aussi, dans son attaque. La boule d’énergie bleu ciel, tout à l’heure gros comme une pastèque, venait de prendre des proportions énormes. Il dépassait de loin la taille du guerrier. Encore quelques instants, et les deux attaques allaient être lancé l’une sur l’autre, mettant en jeu la survie de la Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dragon ball: L'ultime guerrier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dragon ball: L'ultime guerrier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Debat Naruto - Dragon ball
» Dragon Ball Z vf
» Dragon Ball vf
» Dragon Ball
» quel personnage de dragon ball z et tu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ultimate Dragon Ball Z :: HRP Udbz :: Fanfics :: Les Fanfics-
Sauter vers: